Au hasard des ports

Dalcahue ton futur est en marche !

Un soir sur le port à Dalcahue.
Jorge, David, Johany et Rally le chien jouent sur une vieille barquasse. Quand on leur pose la question de savoir si plus tard ils veulent être pêcheurs comme l’est certainement un de leurs parents, la réponse est immédiate : “Nooo! Futbolista !“. Les 3.
La pêche déjà en crise sur cette île doit se faire du souci pour son avenir !

shli2172-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli2174-en-tant-quobjet-dynamique-1  shli2208-en-tant-quobjet-dynamique-1

shli2227-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli2193-en-tant-quobjet-dynamique-1

Un autre jour, une foule de mioches et d’ados occupent sans vergogne la rue principale à l’heure de pointe. C’est la fanfare qui répète pour la fête des 125 ans de la ville.
Le lendemain, anniversaire de la ville donc, les mêmes dans une perspective différente.

shli2249 shli2266 shli2270 shli2280 shli2284 shli2347 shli2334  shli2289shli2466   shli2398

shli2417 shli2448

 

 

 

 

 

——————

Mechuque

Elle s’ennuie la jeune fille.
Quand elle n’aide pas sa maman à l’auberge, elle s’ennuie un peu.
Elle n’a plus trop envie de jouer avec ses copines plus petites. A balancer.. des trucs… dans l’eau, à cueillir des mûres, à énerver le chien du voisin, à grimper dans les bateaux à cale sèche, même si c’est interdit.
Elle grandit.
A quoi pense-t-elle ?

Premier jour des grandes vacances.
Elle est arrivée par le bateau du vendredi. Un peu secouée. Les abuelas étaient inquiètes mais elle, elle a tellement l’habitude.
Un seul client à l’auberge. Pas de quoi se changer les idées.
Elle sait que bientôt, le bateau déchargera tous les deux jours sa cargaison de touristes. Bientôt. Une ouverture sur le monde. Un regard particulier tout de même. Des gens qui viennent pour le calme. Qu’est-ce qu’ils ont tous à aimer ces chambres qui donnent sur la baie ? Que regardent-ils par la fenêtre ? La marée si lente et si prévisible ou leur image dans la vitre ?
Qu’est-ce-qu’ils ont à vouloir toujours marcher des heures sous une lumière si crue ou sous un ciel si bas ? Quel plaisir ?
Pourquoi trouvent-ils formidable qu’internet ne marche pas tout le temps et qu’on ait du mal à joindre les copines au téléphone ?
Et dans la nuit, sans électricité, pourquoi adorent-ils tous les craquements du bois ?

A quoi pense-t-elle la jeune fille ?
Au jour où elle remplacera sa mère à l’auberge ?
Au jour où elle partira de son ile si merveilleuse et si terrible, vers…?  Loin ?
Elle grandit.

 

shli2071-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli2042-en-tant-quobjet-dynamique-1

shli1980-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1915-en-tant-quobjet-dynamique-1shli1952-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1995-en-tant-quobjet-dynamique-1-copie

—————-

 

CALEN

Calen. Petit village  portuaire au nord de Castro, que le leader mondial des cartes sur internet ne parvient pas situer.
8 décembre, fête de l’Immaculée Conception. Immenses pèlerinages dans plusieurs villes de ce pays très catholique.
Ici une église en bois pleine de croyants et de curieux.Une longue, longue messe et ensuite les musiciens, les chanteurs, les porteurs de drapeaux et de croix embarquent tout le monde pour un petit tour du village. Aux messieurs du club sportif local le devoir de porter la grande statue de la Vierge et son énorme socle de bois. Les dames patronnesses elles, se chargent de la petite effigie.
La particularité locale ce sont ces petites filles juchées sur un chaise qui bloquent le cortège tous les 100m. Pour réciter à la Vierge un joli compliment appris par cœur. Ce jour là ce fut un sans-faute exemplaire.
Pas de grande ferveur exhibée, pas d’auto-punition spectaculaire. Juste des gens qui pratiquent les rites bien établis de leur croyance. Une communauté.

shli1364-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1372-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1380-en-tant-quobjet-dynamique-1

shli1389-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1420-en-tant-quobjet-dynamique-1

shli1478-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1495-en-tant-quobjet-dynamique-1 shli1537 shli1549-en-tant-quobjet-dynamique-1

___________

 

 

Un pequeño puerto   

chli9348-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9388-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9200-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9310-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9540-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9439-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9424-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9157-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9154-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9137-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9145-en-tant-quobjet-dynamique-1

 

chli9131-en-tant-quobjet-dynamique-1

6 réflexions au sujet de « Au hasard des ports »

  1. Tiens, c’est drôle que tu en parles: j’ai lu un une histoire drôle sur ces vierges chiliennes. Je ne me souviens plus de l’auteur, ni du titre, je me souviens juste qu’il était questions de ces statues… et de loups garous! Ces trucs de poils mis à part, j’aime beaucoup les photos avec des oiseaux dessus 🙂

    J'aime

  2. magnifique série, pure poésie, mes mots sont inutiles, j’entrouvre un peu la porte, juste un rai de lumière pour signifier que les ai vues… merci :). Karine

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s